[Total : 1    Moyenne : 5/5]

LE SOL EST UN MILIEU VIVANT, QUI AGIT SUR LES PLANTES AUTANT QUE L’ENVIRONNEMENT EN SURFACE.

POUR TOUT JARDINIER BIO, le sol est l’élément primordial du jardin et sa priorité absolue est de le rendre fertile et sain et de le maintenir en état. On peut améliorer un sol pauvre mais, avant de prendre des mesures, il est important de se renseigner sur le type de sol, sa texture et sa structure. La texture comme la nature du sol dépendent de la situation géographique et de la géologie de l’endroit. Quant à la structure du sol, elle est déterminée par les cultures précédentes et par la façon dont le terrain a été éventuellement entretenu. La texture et la structure influencent la chimie du sol, ses propriétés acides ou alcalines, elles conditionnent le type de plantes susceptibles d’y pousser et la quantité de vie sous la terre.
Qu’est-ce que le sol ?
Le sol peut paraître inerte, niais c’est un milieu souterrain complet et grouillant de vie qui supporte les plantes et leur fournit les éléments nutritifs et l’eau dont elles ont besoin. Les caractéristiques du sol s’avèrent d’ailleurs aussi déterminantes que l’environnement en surface.
Connaître les spécificités du sol permet d’en tirer le meilleur parti et de l’entretenir parfaitement. La nature de la terre et l’histoire de son mode de culture vous renseignent sur ce que vous pouvez ou non y cultiver, quand et comment, et sur la facilité à la travailler. Elles ont également déterminé sa teneur en éléments nutritifs, sa capacité à retenir et à drainer l’eau, et sa rapidité à se réchauffer au printemps.

Le sol du potager bio se prépare à la double bêche ou avec la grelinette. La terre d'un potager bio n'est jamais retournée, elle est juste ameublie

Le sol du potager bio se prépare à la double bêche ou avec la grelinette. La terre d’un potager bio n’est jamais retournée, elle est juste ameublie

Apprenez à connaître le sol
Au fur et à mesure que vous jardinerez, vous apprendrez à connaître la terre. En cultivant, en semant, en plantant et en désherbant, vous remarquerez les plantes qui prospèrent et celles qui végètent. Si vous démarrez un jardin ou un simple carré de culture, examinez le sol dès le départ et avec soin. Prélevez une poignée de terre et malaxez-la pour vous faire une idée de sa texture (voir page suivante) ; creusez un trou et examinez le « profil du sol » pour en savoir plus sur sa structure, ou envoyez un échantillon à analyser pour en mesurer le pH et identifier les déséquilibres nutritifs.
La structure du sol
La fertilité du sol n’est pas uniquement fonction de sa teneur en éléments nutritifs ; elle dépend de l’ensemble de tous les paramètres qui sont nécessaires à une bonne croissance des plantes. La structure du sol — la façon dont les éléments s’agglomèrent — importe tout autant. Ainsi, un sol argileux a beau être riche en éléments nutritifs, les plantes y seront malingres parce que la terre trop lourde et détrempée empêche le développement adéquat des racines. Le simple fait d’améliorer la structure, de l’aérer en ajoutant de fortes doses de matière organique, jouera un rôle non négligeable. Contrairement à la nature du sol, la structure d’une terre peut être modifiée par le jardinier. Ce chapitre décrit comment appréhender et amé­liorer la structure du sol et, ce qui est tout aussi essentiel, comment la préserver.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*