[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

Les engrais organiques sont des produits d’origine végétale, animale ou minérale. Les nutriments qu’ils renferment se diffusent en général lentement sur une longue période sous l’action des micro-organismes.

De nombreuses plantes préfèrent cette libération graduelle à la fixation rapide des engrais chimiques ; elles ne risquent pas, de cette façon, de produire trop rapidement de jeunes pousses pleines de sève, qui seront plus sensibles aux attaques des nuisibles et aux ultimes gelées printanières. Certains engrais organiques, comme la poudre de corne torréfiée, le guano d’oiseaux sauvages, le tourteau de ricin, la farine d’arêtes de poissons ou le jus d’algue concentré, fournissent différents éléments nutritifs. D’autres sont plus spécifiques, telle la potasse organique.Tous renferment également des éléments mineurs ainsi que des oligoéléments.
Quand vous utilisez un engrais, notamment d’origine animale, respectez les règles élémentaires d’hygiène, portez des gants et lavez-vous les mains après l’application. Respectez toujours les doses prescrites sans jamais les dépasser.
Les symptômes de carence minérale chez une plante ne sont pas toujours dus seulement A la pénurie d’un élément minéral. N’omettez pas de traiter la cause mais, pour obtenir un résultat rapide, utilisez les minéraux solubles — les principaux sont le sulfate de magnésium (magnésium), le borax (bore) ou le Catalfer, engrais liquide très concentré avec 6,7 % de fer organique non chélaté (fer). La cendre de bois constitue une bonne source de potasse, mais du fait qu’elle est très soluble, on la recycle généralement dans le tas de compost.

Apport de cendre de bois  dans le sol du jardin bio

Apport de cendre de bois dans le sol du jardin bio

Comment modifier le pH du sol ?
Pour rendre le sol plus alcalin, utilisez du carbonate de calcium ou du calcaire dolomitique (carbonate de calcium et de magnésium). Ces produits calcaires agissent plus lentement et avec moins d’agressivité que la chaux éteinte ou hydratée. Appliquez-les en automne pour qu’ils aient le temps d’agir sur le sol avant la saison de croissance, mais il faut parfois patienter un an avant qu’ils produisent leur plein effet.
La dose dépend du changement de pH souhaité. En règle générale, ajoutez chaque année 200 g par m2 jusqu’à l’obtention du pH voulu. Quand le sol est pauvre en magnésium, adoptez le calcaire dolomitique.
Il est plus compliqué de rendre un sol acide. Les aiguilles de pin en compost peuvent avoir de l’effet et le soufre (un produit d’extraction naturel) acidifie légèrement et lentement le sol. En règle générale, mieux vaut cultiver les plantes adaptées à un sol plutôt alcalin.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*