[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le jardinage biologique procure une mine de bienfaits pour soi, pour la famine et les amis ainsi que pour l’environnement.

Des aliments sains
Les produits de la culture biologique ne sont jamais garantis sans pesticides, mais sont tout de même débarrasses de l’arsenal de pesticides utilisés par l’agriculture traditionnelle. Même s’il est rare, dans le monde occidental, de mourir empoisonne par des pesticides, nous n’avons aucune idée précise des effets produits par la consommation régulier — même a faible taux — de pesticides contenus dans les aliments issus de l’agriculture traditionnelle. Du fait de leur poids, les bébés et les enfants sont les plus menaces. Il faut savoir que même le lait maternel contient des pesticides.
Cultiver bio ses propres fruits, ses plantes aromatiques et ses légumes, c’est d’être sûr d’obtenir des aliments aussi sains et frais que possible, et d’une diversité bien plus grande que celle fournie par un magasin. En outre, l’analyse montre que les aliments bio possèdent une meilleure qualité nutritive et sont plus riches en éléments vitaux comme la vitamine C.
Il n’y a pas que les aliments qui renferment des résidus de pesticides, les fleurs coupées peuvent également en contenir, surtout celles importées de pays ou l’emploi des pesticides est contrôle de façon moins stricte. La seule façon de détourner ce problème est donc de cultiver soi-même ses fleurs dans son jardin.

Cultiver bio est une démarche globale qui ne consiste pas uniquement à remplacer les aliments habituels par des ingrédients  issus de l’Agriculture Biologique. C’est toute une hygiène de vie, une démarche pour améliorer son équilibre alimentaire.

Cultiver bio est une démarche globale qui ne consiste pas uniquement à remplacer les aliments habituels par des ingrédients issus de l’Agriculture Biologique. C’est toute une hygiène de vie, une démarche pour améliorer son équilibre alimentaire.

Un jardinage sain
Le jardinage biologique renonce a l’emploi du moindre pesticide, ce qui permet aux enfants, mais aussi a la faune de passage d’apprécier en toute sécurité l’environnement du jardin.

Une faune riche et diversifiée
La faune a inévitablement souffert de la dégradation de l’environnement — population en déclin, diminution du nombre d’espèces. Certaines espèces d’oiseaux jadis répandues, comme le moineau des haies, la grive musicienne ou encore l’alouette des champs, sont désormais pratiquement éteintes outre-Manche. D’innombrables espèces moins connues ne subsistent que de façon précaire.
En revanche, la faune prolifère dans les exploitations et les jardins bio. Des études scientifiques ont montre que les fermes bio hébergent un plus grand nombre et une plus grande diversité de petites bêtes sauvages que les exploitations qui s’adonnent aux modes de culture traditionnels. C’est le cas également dans les jardins, mais évidemment à une moindre échelle. Même de superficie modeste, un terrain dévolu a la culture biologique peut attirer une faune étonnamment variée et abondante. En fait, c’est un des grands plaisirs du jardinage écologique que de pouvoir apprécier les oiseaux, les papillons et autres petits insectes qui peuplent les lieux. De la diversité naît l’équilibre ; aussi les nuisibles posent-ils moins de problèmes la ou la faune prospère.

Des bienfaits multiples
Non seulement le jardinage bio favorise un environnement sain, mais il fournit des aliments sains pour toute la famille. Le fait de cultiver ses propres plantes permet de s’adonner aux plaisirs saisonniers des récoltes et de redécouvrir des variés de fruits et de légumes moins connues, voire locales ou traditionnelles. La culture biologique s’applique également aux plantes de massifs, tout comme aux fleurs à couper pour la maison.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*